Accueil / Numérique / Innovation / L’innovation en santé est-elle un moteur de croissance ?

L’innovation en santé est-elle un moteur de croissance ?







Les nouvelles technologies perturbent profondément les organisations existantes. C’est ce que Clayton Christensen nomme les innovations disruptives. L’innovation en santé est-elle pour autant un moteur de croissance pour notre pays ? Trois rapports permettent de faire le point sur la question : un rapport de la Commission nationale de l’évaluation des politiques revient sur quinze ans de politique d’innovation en France, un autre rapport du Conseil national du Numérique défend une vision stratégique du numérique pour la France. La semaine dernière, c’est au tour de la Fondation Croissance Responsable de présenter son rapport : Public-Privé : balles neuves, le numérique va-t-il tout chambouler ?

Lire : la santé en panne d'innovation ?

Dans sa chronique dans Les Échos, Jean-Marc Vittori revient sur la reprise économique annoncée à grand renfort de communicants. L’économie française serait-elle enfin repartie s’interroge-t-il. « La chute des cours du pétrole a libéré à elle seule 15 milliards d’euros de pouvoir d’achat. (…) Dans ces conditions, la performance de l’économie française fait penser à celle d’une mobylette dopée à l’alcool, capable d’accélérer brutalement, petitement et momentanément. »

La Lettre de GaliléeSelon les chiffres publiés par l’OCDE, et donc (à peu près) comparables d’un pays à l’autre, la productivité du travail a progressé en France de 5% sur la dernière décennie (2005 à 2015). Le ralentissement semble inexorable de décennie en décennie : +49% entre 1965 et 1975, puis +26%, et ensuite +19%, et encore après +13% de 1995 à 2005 avant d’atterrir au fameux +5 %. Pour Robert Gordon : »Il n’y a pratiquement pas eu de croissance dans le millénaire qui s’achève en 1770, seulement une croissance lente dans le siècle de transition avant 1870, une croissance notablement rapide dans le siècle s’achevant en 1970, et une croissance plus lente depuis. » Son explication : « Certaines inventions sont plus importantes que d’autres, et la croissance de l’Amérique dans le siècle qui a suivi la guerre civile a été rendue possible par la combinaison, fin XIXe siècle, de ce que j’appelle les « Grandes Inventions » – l’électricité, l’automobile, l’ascenseur, les antiseptiques, etc. Nous avons d’abord pris les fruits les plus faciles à cueillir. Les technologies de l’information, elles, sont confinées dans « une sphère étroite d’activité relative aux divertissements [entertainment], aux communications, à la collecte et au traitement de l’information ». Pour R.Gordon, l’iPhone change moins nos vies que la chasse d’eau.

Faut-il soutenir l’innovation ?

Selon un rapport intitulé Quinze ans de politique d’innovation en France, publié par la Commission nationale de l’évaluation des politiques publiques le mois dernier, « l’effort consenti par les entreprises en matière de R & D demeure en deçà des objectifs fixés par les pouvoirs publics. Ces derniers, depuis les sommets européens de Lisbonne (2000) et de Barcelone (2002), visent à porter à 3 % le rapport entre la dépense intérieure de R & D (DIRD) et le PIB, avec un partage de deux tiers pour le secteur privé et d’un tiers pour le public. Cela signifie en particulier que la DIRD effectuée par les entreprises devrait se monter à 2 % du PIB en France, alors qu’elle n’en est encore actuellement qu’à moins de 1,5 %. Or le niveau de DIRD des entreprises est largement l’effet de la structure sectorielle de l’économie. En France, l’étiolement de l’industrie a eu pour conséquence une baisse du niveau spontané de la R & D, en particulier en comparaison de l’Allemagne. » (p.16). Ainsi, la France fait preuve d’une « incontestable dynamique de création d’entreprise« , mais elle a encore beaucoup de mal à faire accéder les meilleures de ces dernières au statut de « champions nationaux ou mondiaux« , notamment dans le domaine très technologique des start-ups, vecteur privilégié de l’innovation de rupture.

Ce contenu est restreint aux abonnés. Veuillez vous enregistrer ci-dessous. Si vous n'êtes pas abonné, découvrez vite nos offres !

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   

À propos de Vincent Fromentin

Blogueur santé et directeur de publication de La Lettre de Galilée. Voir tous ses articles.
x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

Prix du médicament : les labos pharmaceutiques sont-ils des escrocs ?

La dernière campagne de Médecins du Monde tire à boulets rouges sur ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer