Accueil / Les éditos des différentes Lettres de Galilée / Levothyrox : Agnès Buzyn et Bruno Le Maire auront-ils affaire à la justice ?

Levothyrox : Agnès Buzyn et Bruno Le Maire auront-ils affaire à la justice ?

Éditorial de la 430ème

L'affaire Levothyrox revient dans la boucle de l'actualité avec la plainte d'une avocate corse, MeAnne-Catherine Colin-Chauley, pour "mise en danger de la vie d'autrui" selon Nice Matin. Le laboratoire Merck, l'Ansm, la Ministre de la Santé, Agnès Buzyn, et celui de l'Économie, Bruno Le Maire, sont visés par la plainte.

Lire : Affaire Levothyrox, retour sur un scandale

L'avocate compte déposer rapidement plusieurs centaines de plaintes de patients se joignant à son action. Une autre avocate, ancienne magistrate, Me Marie-Odile Bertella-Geffroy, avait déposé plainte contre X en septembre dernier pour l’Association française des malades de la thyroïde.

Lire : Euthyrox : à peine arrivé, ses stocks sont épuisés (comme les pharmaciens)

Le Dr. Nau s'interroge sur la "porosité de plus en plus grande entre les affaires médicales, les réseaux sociaux et les actions en justice." Il cite également l'exemple, dans l'affaire Levothyrox, de l'action collective contre les laboratoires Merck menée par l'avocat Me Christophe Lèguevaques : des milliers de plaignants réunis dans la "plus grande action collective" via une plateforme Web, MySmartCab, lancée par l'avocat toulousain en juin 2016. "Cette action collective et conjointe rassemble à ce jour 1 200 dossiers de plaignants qui après avoir été vérifiés individuellement, viendront s’ajouter aux 108 premières plaintes déposées, à raison de 100 nouveaux dossiers par semaine. Et ce jusqu’à la première audience fixée par le Tribunal de Lyon au 18 décembre 2017" indique le cabinet d'avocats.

Lire : Levothyrox, Baclofène, docétaxel : l’Agence du médicament sur la sellette

Vendredi dernier, l'avocat a adressé par voie d'huissier une "sommation interpellative" à Agnès Buzyn et à Merck. En question: le Levothyrox ancienne formule serait toujours fabriqué en France mais destiné au marché italien. Un imbroglio qui ne surprend pas quand on connaît les règles sanitaires drastiques (et différentes d'un pays à l'autre) qui concerne le médicament et son packaging.

Cui bono ?

En attendant, les patients désorientés ne trouvent pas de bonnes réponses.

Pendant le mois de novembre, pour les 10 ans de La Lettre de Galilée, nous vous proposons un tarif préférentiel de -20% grâce au code de promotion "LDG10ANS". Alors, pensez à vous abonner !

Crédits photos : marcokalmann.

À propos de Vincent Fromentin

Blogueur santé et directeur de publication de La Lettre de Galilée.

Voir tous ses articles.

x

Lisez-aussi

La Lettre de Galilée

Richard Ferrand, la prescription et les déserts médicaux

Éditorial de la 427ème Affaire classée sans suite. Dans son commmuniqué publié vendredi ...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer