Archives de cet auteur: Jean-Pol Durand et Rémy Fromentin

Depuis 2007, chaque mardi, Jean-Pol Durand, ancien rédacteur en chef du Quotidien du Médecin, Impact-Médecin Quotidien, Filières & Réseaux, et Rémy Fromentin, ancien haut responsable de l’assurance maladie, ont partagé leur vision sur l’actualité de la santé en France autour d’une lettre commune.

Pierre Laroque, le bouclier sanitaire et le catoblépas

Martin Hirsch est un homme courageux. On le savait depuis qu’au lendemain de sa nomination aux « Solidarités Actives », il avait commencé de se mêler d’un sujet, les franchises médicales, qui était censé … lui échapper. En diplomatie, cette faute de préséance lui aurait valu l’anathème immédiat. Mais en politique et dans le contexte du moment, sa remarque lui valut une écoute empesée de la classe politique, le … respect du public et l’admiration des médias : l’Abbé Pierre pouvait dormir tranquille, son successeur avait bien tous les culots ! Mais « la petite musique » de son bouclier sanitaire, qui avait fini par se taire, par sombrer dans les poubelles de l’actualité immédiate, est opportunément ressortie par le lobbyiste Olivier Mariotte, sous l’enseigne d’une Fondation Concorde, « think tank » proche de la majorité dont … la plus grande (suite…)

DMP : à Pâques ou à la Trinité ?

Après un pronostic très réservé prononcé à l’automne par la mission interministérielle (IGF, IGAS et CGTI) mandatée par une ministre elle-même dubitative, le Dossier Médical Personnel paraît redonner signe de vie. Il semble que le DMP entre dans sa phase de rédemption, la mission Gagneux a promis de le sortir du tombeau à la fin du mois. Ça tombe bien, ce sera Pâques. Qu’on ne s’y trompe pas néanmoins, la feuille de route de la mission vise à redéfinir les grandes étapes du projet, à améliorer sa gouvernance et à organiser la concertation. Comme si le GIP avait fauté sur tous ces points ! Mais pour l’instruction du dossier, il vaut mieux se référer au rapport d’information de la commission des affaires culturelles, familiales et sociales présenté il y a un (suite…)

Convention médicale : un train peut en cacher un autre

Les parties signataires à la Convention médicale se retrouvent jeudi soir au siège de l’UNCAM. Les journalistes seront de la fête et surtout … les reporters-photographes appelés à immortaliser la glorieuse entrée en scène des procureurs d’hier, MG-France et la FMF. Lesquels avaient construit leur succès électoral sur la dénonciation du parcours de soins justement inventé par ladite … Sic transit… Ils seront donc cinq syndicats à se presser à la table des négociations : la CSMF, tout auréolée de son récent rendez-vous chez Nicolas Sarkozy (pour s’y faire, d’ailleurs, vertement rabrouer sur le civisme médical dans la permanence des soins), le SML qui cultive une image (fondée) de pondération et de responsabilité, la petite formation Alliance, dont on ne sait plus trop qui elle représente. Et les deux enfants prodigues : (suite…)

ARS : Les enfants du minotaure

Les gémissements générés par la publication presque simultanée des rapports RITTER et BUR remontent à la surface d’une eau encore provisoirement calme. Déjà, le régime des indépendants (RSI) vient d’émettre des réserves sur le premier et se félicite de la publication du second et notre Ministre de la santé, Roselyne Bachelot, interrogée vendredi par le Quotidien, annonce « la plus grande réforme administrative depuis 25 ans » tout en restant dans un flou artistique sur ce que sera réellement la future ARS. On a beau maintes fois avoir mesuré la complexité de notre système de santé, sa description est toujours l’occasion d’un incontrôlable étonnement. Les deux rapports sur ce point s’évertuent à donner à leur peinture une tonalité suffisamment ubuesque pour déclencher un effet totalement équivalent. Ce qu’ils déplorent dans l’organisation actuelle est son (suite…)

Pour ne pas gâcher la belle idée des maisons de santé

Au-delà des réactions, finalement assez convenues, entendues à la porte du Tapis Rouge où avait lieu vendredi le premier tour des États généraux de l’organisation de la santé (ÉgéOS), il ne restera sans doute qu’une seule idée de cet exercice de démocratie participative : Maisons de santé pluridisciplinaires ! Le concept n’est pas nouveau et, au risque d’irriter les thuriféraires de la formule, il n’est pas abusif d’évoquer à leur propos les mânes de la médecine de groupe, à ses tout-débuts, dans les années … cinquante, à l’époque portés dans l’Ouest de la France, par le christianisme social. Sablé, ville de la Sarthe, conjugue d’ailleurs assez bien ce télescopage de l’histoire pour être celle dont François Fillon, actuel premier ministre, est le maire et celle qui a hébergé, en 1956, le premier (suite…)

Super Tuesday and mardi gras

Le « super mardi » des primaires aux USA s’annonce décisif pour les deux candidats démocrates, Hillary Clinton et Barack Obama, qui ont fait de la santé (avec la question de l’immigration) le thème central de leur campagne. Chez nous, c’est aussi le mardi gras, jour sur lequel les étymologistes admettent que, après la bombance, il précède le carême. C’est à quelques jours de carnaval que sortent le rapport Attali sur la croissance et celui de Ritter, certes moins décapant, sur les Ars. Quels liens, direz-vous, entre le programme santé des candidats à l’investiture suprême américaine et ce qui se passe ici dans l’hexagone ? Commençons par les primaires américaines. Le Barack Obama’s health plan détaille une série de mesures qui trouvent probablement leur inspiration sur le vieux continent. Il propose un National (suite…)

Quand Janus fait du Disease Management

Il en va des États Généraux comme des Plans de réforme de l’assurance maladie : tous ne débouchent pas sur la « révolution copernicienne » généralement promise par leurs promoteurs. Pour juger de ceux que Roselyne Bachelot a convoqués ces jours-ci, on attendra donc les conclusions, opportunément programmées pour la mi-mars, au lendemain des élections municipales. Une fois actée l’urgence de faciliter les regroupements de professionnels au sein de ces Maisons de santé pluridisciplinaires sur lesquels l’unanimité est déjà faite, on attend évidemment d’en savoir plus sur les modalités de leur fonctionnement. Celles-là ne seront structurantes pour le système de santé que sous réserve d’un savant dosage entre l’incitatif et le coercitif. Si ce nouvel équilibre fait, par avance, tellement peur aux thuriféraires du corporatisme libéral, c’est que ces maisons sont censées devenir (suite…)

Feu le DMP : et vive le dossier … professionnel partagé !

Le DMP « bouge encore » … Si peu mais quand même ! Le Quotidien vient de se faire l’écho des réticences que suscite dans la communauté médicale le chantier ouvert par le ministère à l’enseigne d’une « Task Force » sensée désembourber le dossier avant fin février. Pilotée par l’inspecteur IGAS Michel Gagneux, un des co-auteurs du rapport assassin de novembre, celle-ci tient ce mardi sa deuxième réunion de travail après avoir, la semaine passée, auditionné les ministres ayant eu à connaître du sujet. Jacques Sauret, le patron du GIP et André Loth, successeur du précédent à la tête de la Mission Interministérielle pour le Système de Santé (MISS) sont évidemment membres de ce focus-groupe, ainsi que deux représentants de la CNAMTS (Denis Richard et Alain Folliet), un représentant des médecins en la personne (suite…)

Évaluation des directeurs de caisse : La révolution tranquille

Dans l’hyperactivité de la « blogosanisphère » du début d’année -entre le nouveau site de la toute jeune association des DAM et celui de l’ancien directeur de la CPAM de Nantes qui continue de lancer ses philippiques dans le désert, le doyen « annuaire-secu.com » nous apprend l’existence d’un rapport de l’IGAS – un de plus ! – sur la « dynamisation de la gestion des agents de direction du régime général de la sécurité sociale ». Remis en mai 2007, mais publié seulement en décembre, ce document est passé quasiment inaperçu. Il est vrai qu’il s’agit là d’un sujet qui intéresse peu de monde, le public étant généralement persuadé que les dirigeants des caisses sont des fonctionnaires. D’autant que la manchette éditoriale du rapport indique tout de go que « la gestion des agents de direction (suite…)

Les premières volutes de fumée de l’an neuf

Le seul motif d’autosatisfaction des pouvoirs publics dans les premières heures de la nouvelle année a été de constater que l’interdiction de fumer dans les lieux publics n’avait pas provoqué de soulèvement populaire… Ni même de marques de désobéissance civile susceptible d’ébranler la conviction de la ministre de la santé, partie mesurer elle-même, dès le 2 janvier, la pureté de l’air dans une brasserie parisienne. Paradoxalement -le phénomène est sociologiquement intéressant- l’interdiction de fumer regroupe régulièrement, à la porte des immeubles, des communautés d’« accros » qui, au-delà de la drague, confirme la dimension sociale de la cigarette. Et si, au final le besoin de rencontre qui caractérise notre époque était plus fort que l’interdiction… Autre sujet d’interrogation : la grève hospitalière. Allumée le 24 décembre, sera-t-elle un simple feu de paille ? Les urgentistes et (suite…)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer