Actu

Les leçons d’une crise inédite : Peut-on parler d’une impéritie de l’État ? (2/3)

La Lettre de GaliléeLes pays sont-ils tous égaux face à la pandémie de COVID-19 ? Peut-on dresser une typologie des systèmes de santé en fonction des premières données épidémiologiques disponibles ? C’est à cet exercice que se prête Rémy Fromentin, consultant international et fondateur de La Lettre de Galilée, dans une analyse dont il nous livre aujourd’hui le deuxième volet.

Lire le premier volet : Existe-t-il un modèle de santé efficace ? (1/3)

Lire la suite…

Propositions de la Mutualité : Haro sur le Beaudet !

L’actualité est focalisée en ce moment sur les revendications anti-racistes qui submergent les fils d’information au point de souffrir d’une indigestion sévère pour avoir dégusté en catimini une tête de nègre meringuée en pensant au nombre de blancs fouettés pour réaliser cette intolérable gourmandise. Dans la revue de presse de ce vendredi, retrouvez donc toute l’actualité santé qui a marqué la semaine : une commission d’enquête parlementaire pour patafioler les responsables de la gestion de la Covid et le Ségur de la Santé qui se poursuit avec des propositions qui hérissent le poil des libéraux.

Lire la suite…

Les leçons d’une crise inédite : existe-t-il un modèle de santé efficace ? (1/3)

La Lettre de GaliléeLes pays sont-ils tous égaux face à la pandémie de COVID-19 ? Peut-on dresser une typologie des systèmes de santé en fonction des premières données épidémiologiques disponibles ? C’est à cet exercice que se prête Rémy Fromentin, consultant international et fondateur de La Lettre de Galilée, dans une analyse dont il nous livre aujourd’hui le premier volet.

Lire le deuxième volet :  Peut-on parler d’une impéritie de l’État ? 

 

Les résultats épidémiologiques et de mortalité publiés par l’OMS tout au long de cette crise sanitaire, si tant est qu’ils fussent validés par les instituts les plus sérieux de l’expertise statistique, montrent d’étonnantes disparités. Laissons de côté les données issues de pays dans lesquels l’infrastructure sanitaire est d’une telle pauvreté qu’il est impossible de dénombrer quoi que ce soit ; passons aussi sur les pays dans lesquels le mensonge d’État est érigé en principe avancé de géopolitique (voir à ce sujet le rapport de la commissaire européenne Vera Jourova qui pointe la Chine, Poutine et Donald Trump comme champions de la désinformation)

La question ici est de savoir si le modèle de santé mis en place par les pays touchés par la pandémie y est ou non pour quelque chose. Plus précisément, si l’organisation, la gouvernance, le rôle de l’État ont eu une influence sur les résultats observés.

Lire la suite…

Ségur de la Santé : promesses de maquignon ?

L’hystérie collective autour de l’hydroxychloroquine ces dernières semaines passe sous silence une actualité néanmoins intéressante et cruciale pour l’avenir de nos soignants : le lancement en grandes pompes des « Ségur de la Santé« .

Lire la suite…

Faut-il lyncher le professeur Raoult ?

Éditorial de la 494ème Avec ses cheveux longs et ses propos anticonformistes, le Pr. Didier Raoult a tout de la figure christique. Aujourd’hui, ce sont les grands-prêtres parisiens qui condamnent ce prophète ; hier, c’était Emmanuel Macron, en Ponce Pilate, qui était venu se laver les mains alors que le sanhédrin de la santé venait juste d’interdire à la médecine de ville la prescription d’hydroxychrloroquine pour la réserver à un usage strictement hospitalier. Demain, ce sera la foule électrisée qui criera : « qu’on le crucifie ! qu’on le crucifie ! » Ce mercredi, c’est un décret qui interdit toute vente d’hydroxychloroquine. Alors Raoult est-il un prophète incompris de ses pairs ? un gourou ? ou tout simplement un menteur ?  https://media.blubrry.com/la_lettre_de_galile/p/lalettredegalilee.fr/wp-content/uploads/podcasts/494.mp3Podcast: DownloadAbonnez-vous Android | Google Podcasts | RSS Avant février, à part (suite…)

Covid-19 : quand la santé obéit aux lois du marché

Sans surprise, il sera question dans notre revue de presse de ce vendredi de la pandémie de COVID-19. Deux études tout d’abord qui vont électriser l’actualité autour de l’hydroxychloroquine. Et l’annonce du directeur général de Sanofi, Paul Hudson, sur un hypothétique vaccin, qui enflamme la classe politique. 

Lire la suite…

Contact Covid : le fichier de traçage des patients qui inquiète les médecins

Depuis plusieurs semaines et alors que les Français savourent le plaisir de pouvoir à nouveau sortir, le gouvernement martèle ses « 3 piliers de déconfinement » : tester, tracer, isoler. Dans le cadre de la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 24 juillet, la loi votée samedi propose d’élargir le cadre juridique et les mesures pouvant être prises par le Premier ministre dans la perspective du déconfinement. S‘il a peu fait débat au départ, l’article 6 de ce texte divise de plus en plus le corps médical. Il porte en effet sur la mise en place de fichiers informatiques contenant des informations sur les patients Covid ainsi que sur les personnes ayant été en contact avec eux. Qu’est-ce que le « contact tracing » ? Selon le site gouvernemental vie-publique.fr, « pour faciliter le suivi des malades, (suite…)

Masques : les dessous d’un scandale d’État à venir

Au coeur de cette tragique pandémie, particulièrement pour les médecins généralistes, le Gouvernement nous aura habitués aux revirements les plus loufoques et à toutes les bouffonneries. Une mascarade (le jeu de mots est facile) que ne manqueront certainement pas de questionner les futures commissions d’enquête.

Lire la suite…

Pourquoi on ne peut toujours pas dire combien de français ont été atteints par le COVID-19

Le Dr. Philippe Sopena revient sur les chiffres publiés hier par l’Institut Pasteur et repris en boucle par les médias. Moins de 6% de la population serait infectée par le virus COVID-19 le 11 mai prochain. Une estimation bien hasardeuse et infondée. On ne connaît toujours pas le nombre de personnes infectées par le virus COVID-19. N’en déplaise à l’étude épidémiologique publiée, ce jour, par l’Institut Pasteur, caricature d’une certaine forme d’épidémiologie fondée, non sur l’analyse des résultats d’observations rigoureuses, sur le terrain, mais sur l’application de modèles mathématiques s’appuyant quasi exclusivement sur les données d’hospitalisation et de décès supposées permettre, comme le prestidigitateur sort le lapin de son chapeau, d’en extrapoler le nombre personnes infectées. Les chercheurs de l’Institut Pasteur aboutissent ainsi au chiffre de 3,7 millions (soit 5,7 (suite…)